Tous les articles par Sandrine Ruhlmann

30 novembre 2021 : Séminaire des Études mongoles & sibériennes – Aubervilliers, Campus Condorcet

Nous sommes heureux de vous convier à venir à la première séance du séminaire des Études mongoles & sibériennes le 30 novembre 2021 pour écouter Paul Shore (Université de Regina, Canada), pour une intervention intitulée : « A Jesuit among the Kalmyks: Jan Milan, SJ and his Relatio cuiusdam Missionarii… anno 1700 », au Campus Condorcet, 14 cour des Humanités, 93322 Aubervilliers cedex., de14h à 16h, en salle 5.067 (bâtiment de recherche nord).
Il sera également possible d’y accéder en ligne, sur inscription : isacharleux@orange.fr 

Abstract
Jan (Joannes) Milan, SJ (1662-1737) was a Jesuit missionary of Bohemian background who travelled to Crimea in 1700 after several years of service at the court of Peter the Great. Milan wrote a Relatio of his encounter with Kalmyk culture there that includes several ritual incantations, which he transcribed into the Roman alphabet, and then translated into Latin. This manuscript, now in the National Library in Prague, is illustrated with examples of Kalmyk religious practices, warfare, music making and daily life. The Kalmyk alphabet, days of the week, and “Zodiac” are also presented. In addition, Milan provides some glimpses into the cultures of the Mordvins, Circassians, and Bashkirs, and provides an example of what he believes to be a “Mordvin” incantation that has yet to be translated. 
This lecture will locate Milan’s work in the context of Jesuit “proto- ethnology” in non-European cultures, while placing it in relation to the writings of Nicolaes Witsen and Andrei Vinius. We shall also consider how Milan balanced his roles as missionary and observer of culture while a guest among the Kalmyks.

Au plaisir de vous retrouver nombreux,
I. Charleux, G. Delaplace & V. Vaté

25-27 novembre 2021 : Colloque “Qu’est-ce qu’être nomade au fil des temps passés, présents et futurs?” – Paris, Muséum national d’Histoire naturelle

 Vous êtes conviés à écouter les contributions de collègues spécialistes de la Mongolie au colloque “Qu’est-ce qu’être nomade au fil des temps passés, présents et futurs?” qui au ra lieu du 25 au 27 novembre 2021 au Muséum national d’Histoire naturelle, dans l’auditorium de la Grande galerie de l’évolution, organisé par A. Averbouh (CNRS, MNHN), S. Bahuchet (MNHN), N. Goutas (CNRS, Nanterre), S. Mazzella (CNRS, Aix-Marseille Université).
Inscription en ligne obligatoire

26 novembre 
14h30 – 15h00 : Charlotte Marchina (Anthropologue, Maître de conférences à l’Inalco, UMR 8043 – IFRAE) & Antoine Zazzo (Bioarchéologue, Directeur de recherche au CNRS, UMR 7209 – AASPE, MNHN), « Quand anthropologie et géochimie se rencontrent : contributions méthodologiques à l’étude du nomadisme passé et présent à partir d’une étude de cas dans l’Altaï mongol » 

27 novembre 
12h45-13h00 : Anna Dupuy (Anthropologue sociale, doctorante à l’EHESS, UMR 7130 – Laboratoire d’anthropologie sociale/LAS), « Il est interdit de nomadiser sans avoir nettoyé le campement de ses déchets ». Nomadiser et (ne pas) laisser de traces dans l’environnement et dans l’histoire en Mongolie 
13h00-13h15 : Cecilia Conte (Archéologue, Master Archaeology, Humboldt Universität zu Berlin, Institut für Asienund Afrikawissenschaften, Allemagne) « Pétroglyphes et pastoralisme à l’âge du Bronze : un Altaï animé ? » 
16h15-16h30 : Aurore Dumont (Anthropologue, Post-doctorante – Marie Skłodowska-Curie, UMR 8582 – Groupe Sociétés, Religions, Laïcités/GSRL) « Adaptation et mécanismes de résilience chez les sociétés nomades de République populaire de Chine » 
16h30-16h45 : Samuel Labbé (Anthropologue, Doctorant, Laboratoire d’anthropologie sociale/LAS, Collège de France, EHESS, CNRS, Université de recherche PSL), « Les territoires nomades aux portes de la ville : le quartier de yourte Doloo Budaal à Oulan- Bator. L’ethnographie d’une sédentarisation »

8 & 9 décembre 2021 : Workshop “Mongol studies at the Crossroads: Korean-French Perspectives” – Campus Condorcet & Online

Nous sommes heureux de vous convier au Workshop of the Franco-Korean Research Network le 8 et le 9 décembre 2021, 09:00-13:00 (Paris), 16:00-20:00 (Seoul)

Zoom Online : https://jnu-ac-kr.zoom.us/j/98233200433?pwd=M1RuSmVGTEwwS3BPZ0cwMW5QajNoQT09
ID:                 982 3320 0433
Pin Number: 841285

Sites :
France: Campus Condorcet, Centre de colloques, salle 3.03
Korea: Room NO. 107, Building NO. 1, the College of Humanities, CNU

Organizers

France: Group Sociétés, Religions, Laïcités (GSRL), Centre national de la recherche scientifique (CNRS), École pratique des hautes études (EPHE), Université PSL (Paris Sciences & Lettres), Université Paris Nanterre, Centre d’histoire des sociétés médiévales et modernes (MéMo)

Korea: Research Center of History and Culture (RCHC), Chonnam National University (CNU), Institute of Korean Archaeology and Ancient History (IKAAH), Kyunghee University (KU) 

Programme & Schedule :

December 8, 2021

09:00-13:00 (CEST)           16:00-20:00 (KST)
Registration              08:30-09:00 (CEST) 15:30-16:00 (KST)
Welcome Speech      09:00-09:20 (CEST) 16:00-16:20 (KST)
Chairperson    Wonhee Cho (Academy of Korean Studies)
Isabelle Charleux (Director of researches, GSRL, CNRS)
In Uk Kang (Director of IKAAH, KU)
Sang Chul Park (Director of RCHC, CNU)

Session 1                    09:20-10:20 (CEST) 16:20-17:20 (KST)
Chairperson           Wonhee Cho (Academy of Korean Studies)
Marie Favereau (Université de Paris-Nanterre), The Horde: New Research Perspectives on the Mongol Empire
Paehwan Seol (Chonnam National University), Legal Ambiguity and the Power of Great Khans in the Mongol Empire
Simon Berger (EHESS-CETOBAC), The Merkids’ Flight to the West. Political Linkages between the Eastern and Western Steppes on the Eve of the Mongol Conquest
Soyoung Choi (Dongguk University), Transporting Monks and Offerings for the Khan: The Postal System in Central Tibet during the Mongol Empire Period
Discussion                  10:20-11:00 (CEST) 17:20-18:00 (KST) 
Chairperson           Wonhee Cho (Academy of Korean Studies)

Break             11:00-11:20 (CEST) 18:00-18:20 (KST)

Session 2                    11:20-12:20 (CEST) 18:20-19:20 (KST)
Chairperson    Grégory Delaplace (EPHE)
In Uk Kang (Kyunghee University),  Heavenly Son or Scourge of God: The origin of Xiongnu on the Crossland of Eurasian steppe and China
Isabelle Charleux (CNRS), Buddhist monasteries on the move: Ikh khüree/Urga and other mobile monasteries of Mongolia, 16th-20th century
Sunah Choi (Myongji University), The Legacy of the True Visage: The Manjusri Statues at Zhenrong yuan and Shuxiang si of Mount Wutai
Matthieu Chochoy (Rhine Frederick William University), The French Genghizcan. Perception of the “Tartare emperor” in the Early Modern France’s historiography (16th-18th century)
Discussion                  12:20-13:00 (CEST) 18:20-20:00 (KST) 
Chairperson    Grégory Delaplace (EPHE)

December 9, 2021

09:00-13:00 (CEST)           16:00-20:00 (KST)

Session 3                    09:00-10:00 (CEST) 16:00-17:00 (KST)      
Chairperson    Marie Favereau (Université de Paris-Nanterre) 
Gulsen Kilci (Université de Paris), Yuan-Koryŏ Relations seen through Intermarriage: The Theory of the “One Way, Two-way Marriage” between Kublai Khan’s Descendants in the 13th and 14th Century”
Donghun Jung (Seoul National University of Education),  ,From Eastern Princes’ Business to Qubilai’s: The Rise of Qubilai as a Turning Point in the Koryŏ-Mongol Relations
Frédéric Constant (Université Nice Sophia Antipolis – Ermes), On the Elements of Mongolian Law found in the Law of the Chôson Dynasty via the Ming Legislation
Jubong Choi (Seoul National University), The Last Great Khan’s Whereabouts, 1632-1634
Discussion                  10:00-10:40 (CEST) 17:00-17:40 (KST) 
Chairperson    Marie Favereau (Université de Paris-Nanterre) 

Break             10:40-11:00 (CEST) 17:40-18:00 (KST)

Session 4                    11:00-12:00 (CEST) 18:00-19:00 (KST)
Chairperson    Hosung Shim (Kyunghee University)
Kyongna Kim (Dankook University), The Treatment and Folklore of Infectious Diseases in Mongolian Nomadic Society in the 17th to 19th Centuries
Grégory Delaplace (EPHE), Dwelling and the Dead in Mongolia
Seonhwa Lee (Shandong University), Chicken and Woori (Coop/Us): The Habituation of Animals and Eco-politics of grassland in Inner Mongolia
Isaline Saunier (EPHE-GSRL) Is an anthropology of archeology possible in contemporary Mongolia?
Discussion                  12:00-12:40 (CEST) 19:00-19:40 (KST)
Chairperson    Hosung Shim (Kyunghee University)

Closing Remarks      12:40-13:00 (CEST) 19:40-20:00 (KST)
Chairperson    Hosung Shim (Kyunghee University)
Marie Favereau (Université de Paris-Nanterre)
Paehwan Seol (Chonnam National University)

19 & 20 novembre 2021 : Terrains mongols en perspective : problématiques croisées, enjeux contemporains – Paris, INALCO

Le comité organisateur et scientifique, composé de Raphaël Blanchier, Anna Dupuy, Veronica Gruca, Charlotte Marchina et Isaline Saunier, est heureux de vous convier au colloque intitulé “Terrains mongols en perspective : problématiques croisées, enjeux contemporains” qui aura lieu le vendredi 19 novembre 2021 de 13h30 à 17h30 (amphi 6) et le samedi 20 novembre 2021 de 9h à 18h (salle 3.03) à l’INALCO.

65 rue des Grands Moulins 75013 Paris
Arrêt Bibliothèque François-Mitterrand (M 14, RER C, bus 62, 89)

District d’Ölziit, Arkhangaï, novembre 2012 © Charlotte Marchina

Ce colloque vise à rassembler pour la première fois des chercheurs de toutes disciplines qui ont en commun une démarche d’enquête sur un terrain en Mongolie ou parmi des groupes mongolophones en lien avec la Mongolie (par exemple groupes en diaspora, etc.). Il s’agit de réfléchir ensemble aux conditions de l’enquête, aussi bien d’un point de vue méthodologique et réflexif que d’un point de vue matériel, ou encore d’un point de vue théorique, à l’aune de leur évolution rapide en contexte de globalisation. Le colloque prend pour objet les conditions de terrain en Mongolie et leurs évolutions récentes, en vue d’éclairer les conditions de production des savoirs sur la Mongolie qui supposent un travail de terrain. L’idée est de dépasser une dimension axiologique et idiosyncrasique du rapport au terrain, pour élaborer des réflexions communes autour de points névralgiques susceptibles de rendre compte de l’évolution récente des conditions de terrain et des méthodologies de l’enquête comme lieu de production des savoirs sur la Mongolie.
Les sessions, interactives, sont conçues comme des entrées pour penser la production des savoirs dans et par l’interaction de terrain en Mongolie, en prenant en compte les évolutions récentes qui les touchent. Les sessions prennent en compte la notion, désormais bien établie, de réflexivité, tout en essayant d’éclairer de manière prospective des questions moins classiques.
Cette réflexion a été stimulée notamment en réaction à l’agression d’une jeune collègue sur son terrain, agression dont elle a informé la communauté des chercheurs partageant ce terrain, et qui a été aussi rendue publique sur le web début novembre 2019. Au-delà de ce cas singulier, il est apparu essentiel d’amorcer une réflexion plus générale sur la question des terrains mongols aujourd’hui, en lien avec celle de l’engagement du chercheur de terrain et celle de la production des savoirs fondés sur l’enquête de terrain.
Tout en prenant pour objet les terrains mongols et leurs spécificités contemporaines, ce colloque entend aussi poser les bases d’une perspective comparative susceptible d’intéresser également les chercheurs, jeunes ou expérimentés, d’autres régions asiatiques, et plus largement toute personne intéressée par ces problématiques.

Programme des sessions
Vendredi 19 novembre 2021 (Amphi 6)
13h30-15h00 Session 1 L’engagement du chercheur : l’observation participante et ses limites en terrains mongols 
15h30-17h30 Session 2 Genre, intersectionnalités, violences 
Samedi 20 novembre 2021 (salle 3.03)
9h-11h Session 3 Ethique et réglementations 
11h30-13h00 Session 4 Médiations numériques et nouvelles technologies 
14h30-16h30 Session 5 Amitiés de terrain ? participations, créativités, (inter)dépendances 17h00-18h00 Conclusion autour de la question : préparer les étudiants à l’enquête de terrain. Regards croisés sur les journées. 

Programme détaillé

Au plaisir de vous y retrouver nombreux et nombreuses,
Le comité organisateur et scientifique
Raphaël Blanchier, Anna Dupuy, Veronica Gruca, Charlotte Marchina et Isaline Saunier

Boennec Éléa

Géographe

Doctorante en géographie à l’École doctorale de géographie de Paris, affiliée à l’Unité de recherche Médiations et à l’IFRAE. 

En 2019, j’ai soutenu un mémoire de Master 2 intitulé « Régimes de visibilités et spatialités gaies à Oulan-Bator ». Les résultats de l’enquête de terrain ont mis en évidence l’existence de lieux HSH dans les interstices de la ville, caractérisés par leur éphémérité, leur mobilité et leur faible visibilité. Néanmoins, l’évolution de la perception des masculinités sous l’influence internationale semblait favoriser une meilleure acceptation des sexualités « autres » et le début de l’année 2019 s’est ainsi démarqué en offrant une plus grande visibilité HSH grâce notamment à l’activisme de la société civile.

Je réalise  une thèse de doctorat sur le genre et le(s) féminisme(s) en Mongolie, sous la direction de Gaëlle Lacaze et de Charlotte Marchina. L’objectif de cette thèse sera d’analyser les dynamiques d’appropriation et de résistance des idéologies féministes en Mongolie pour dévoiler les stratégies d’autodétermination féminines dans un contexte de mobilité croissante des personnes et des idées. Je m’intéresserai aux interpénétrations du mondial et du local (glocalisation) pour comprendre quelles thématiques circulent d’une société à l’autre et quels décalages dus à des différences de contextes et d’enjeux nationaux nous pouvons identifier. Il s’agira de comprendre comment ces dynamiques limitent ou favorisent la production d’un mouvement féministe mongol.

Mots clés
 identité, genre, féminisme, mobilité

Terrain
Mongolie

4 juin 2021 : Rencontres du Centre d’études mongoles & sibériennes – Visioconférence

Le vendredi 4 juin à 17h, dans le cadre des « Rencontres du Centre d’études mongoles & sibériennes », nous accueillerons une présentation (en visioconférence) de l’anthologie de littérature mongole publiée dans le hors-série n°4 de Jentayu en 2020. La rencontre aura lieu en présence de Jérôme Bouchaud, éditeur de la revue, Raphaël Blanchier, traducteur et coordinateur de la traduction pour ce numéro, et d’autres traducteurs ayant contribué à l’anthologie. La présentation du recueil sera accompagnée de la lecture d’extraits de textes (poèmes, contes, nouvelles), et suivie d’une table-ronde et discussion avec les traductrices et traducteurs du recueil autour de la question de la traduction littéraire du mongol vers le français.