Archives de catégorie : Non classé

19 & 20 septembre 2019 : Le cinéma d’expédition, journée d’étude – Paris

Vous êtes conviés à la journée d’étude Le cinéma d’expédition qui se déroulera en deux volets :

Le cinéma d’expédition : un genre cinématographique?
le jeudi 19 septembre 2019, à partir de 9h30
   au Musée du Quai Branly – Jacques Chirac 
   218 rue de l’Université
   37 quai Branly
   75007 Paris
   Salle de cinéma

Autour de la croisière noire et de la croisière jaune
le vendredi 20 septembre 2019, à partir de 10h
   à la Fondation Jérôme Seydoux – Pathé
   73 avenue des Gobelins
   75013 Paris

Comité d’organisation : Caroline Damiens

Ces journées sont associées à la programmation Ciné-expéditions (jusqu’au 24 septembre) et à l’exposition Cinéma d’expédition: des débuts à l’aventure de la Croisière jaune (jusqu’au 30 novembre) actuellement en cours à la fondation Pathé.

Entrée libre dans la limite des places disponibles 
Réservation : accueil@ fondationpathe.com

À l’intersection de la culture visuelle, de l’anthropologie et du voyage, le cinéma d’expédition connaît une période florissante dans l’entre-deux guerres. Cette production s’adosse à la pratique alors en vogue des expéditions, qui constituent à la fois des modes de voyage, de production de savoir et, via leurs « produits dérivés » (films, livres, conférences, etc.), de divertissement populaire. Produit de professionnels comme d’amateurs, de voyageurs ou d’anthropologues, le cinéma d’expédition est caractérisé par une forte hybridité générique, entre documentaire et fiction, entertainment et film éducatif. Point de jonction entre la recherche scientifique et le divertissement populaire dans le contexte particulier des empires coloniaux, cette production a contribué à façonner à la fois la discipline anthropologique et l’imaginaire géo-anthropologique du grand public. 
Associées à une programmation de films muets sur les débuts du cinéma d’expédition ainsi qu’à une exposition à la Fondation Jérôme Seydoux – Pathé, ces journées d’étude entendent redonner une place à ce corpus hybride de l’histoire du cinéma, du divertissement populaire et du film ethnographique, sans oblitérer sa dimension coloniale. Organisées en deux temps, elles se donnent pour objectif de dessiner une cartographie et une définition du genre, en interrogeant ses origines et ses modes de fonctionnement, mais aussi en se concentrant sur son « âge d’or », notamment à travers deux exemples : ceux de la « croisière noire » et de la « croisière jaune » de Citroën.

7 & 8 mars 2019 : Colloque “Distance and speed”, G. Delaplace & C. Humphrey – Paris, Musée du quai Branly

Grégory Delaplace et Caroline Humphrey vous convient au colloque qu’ils organisent, “Distance and speed. Rethinking the imaginative potential of space and velocity in Inner Asia”, au musée du quai Branly :
7 & 8 mars 2019
de 9h30 à 18h30
dans la Salle de cinéma

This conference proposes to examine how distances and speeds of humans and non-humans are engaged together in Inner Asia. People whose ways of life depends on mobility, such as herders, hunters and traders, have their own means of estimating temporal – spatial processes and they have to operate by coordinating their own velocities with those of others. Their imagination does not stop at the practical and observable, but constantly reaches out to conceive of other potential velocities. Changing technologies, from railways to satellite dishes to mobile phones, insert new speeds and spatialities; but how these innovations relate to existing cosmologies (religious and political) has till now been little studied. On the one hand, the land in its existence in itself is always ‘beyond’ us, and its entities, such as mountains, lakes or whole regions, have their own spirit- masters. With desertification, certain areas of Inner Asia have become uninhabitable by herders, so some portions of land are abandoned to land masters, and with increased separation from them comes an increased sense of their presence as dangerous, which is a disruption of one fundamental ‘distance relationship’ constitutive of what could be called the right way of dwelling in Inner Asia. On the other hand, the peoples of this region have long engaged in complex relations with abstract political entities (‘modernity’, ‘progress’, the state, the nation, the homeland), and these too involve conceptualizing distance, closeness and speed. 

Pour en savoir plus

Scientific committee: Grégory Delaplace (Université Paris Nanterre) & Caroline Humphrey (University of Cambridge)

5 avril 2018 : Conférences & concert ouïgour, Festival des civilisations : Femmes – INALCO – Paris

Festival des civilisations 2018 : Femmes

Féminisme, genre, égalité des sexes, que de thèmes d’actualité, que de révolutions, que de sujets à débattre ! L’Inalco prendra sa part à l’occasion de la 3é édition du Festival des civilisations. Pour parler des femmes et les célébrer, vous pourrez assister à plusieurs conférences, tables rondes, mais également des projections de films de fictions ou documentaires inédits, des concerts, et bien d’autres événements…

Dans le cadre de la semaine du Festival des Civilisations (3-7 avril) que l’INALCO organise chaque année, le jeudi 05 avril 2018 sera consacrée à la culture ouïghoure, mettant les femmes au cœur du sujet de la journée :
Deux conférences dont l’un porte sur le féminisme ouïghour (Dilnur Reyhan) et une autre sur les droits des femmes en France par l’avocate Keles.
Vous aurez le privilège d’assister gratuitement à un grand concert ouïghour avec des musiciens, chanteurs et danseurs.
Pour les turcophones, nous organisons également un atelier de traduction de poème ouïghour vers le turc (de Turquie), l’azéri et le kazakh.
Le midi, vous pourrez goûter à la cuisine ouïghoure.

21 mars 2018 : Soirée thématique Russie – Paris

Rendez-vous à partir de 18h
à L’Aléatoire, 29 rue de Bièvre, 75005

Les Carnets de l’Aléatoire vous invitent à parler de la Russie autour de l’exposition photographique de Laure Chichmanov, de la présentation et dédicace du livre de Claude Blanchemaison des quatre nouveaux nés de la collection des Carnets
et d’une bonne vodka !

 

HISTOIRES RUSSES de Laure Chichmanov
Photographies de Carélie, de Sibérie et de l’Extrême-Orient russe.
Quelques portraits de descendants des Russes de Sibérie, des Saïan et des rives du fleuve Amour. Et l’histoire de Youri, le gardien de la mémoire des disparus du Bielomorkanal.

VIVRE AVEC POUTINE de Claude Blanchemaison
Claude Blanchemaison, ancien ambassadeur de France (Russie, Tadjikistan, Inde, Vietnam et Espagne), il enseigne à Paris Dauphine, représente la France au Conseil des gouverneurs à la fondation Asie-Europe.

ZIMNIK, du Baïkal au Béring de Diane Slëzkine
Sur les traces du Transalaskasibérien, le train qui aurait du relier Paris à New-York en passant par le détroit de Béring

PORTRAITS DE LA STEPPE DE TOR de Natalya Zhukovskaya
Portraits de villageois peu ordinaires dans une vallée de Bouriatie : un shaman, une infirmière, une directrice d’école et une voyante qui lit l’avenir dans une bouteille de vodka.

LES ÉMIGRÉS DU FLEUVE AMOUR de Patricia Chichmanova
Un voyage à la rencontre des Cosaques, des Chinois de l’Amour et de quelques descendants des émigrés russes sur la rive chinoise

MÉMOIRE DE MADELEINE de Yvonne Ozanne
1939. Madeleine, mariée à un officier polonais, est déportée en Union soviétique avec ses trois enfants. Libérée en 1942, elle suit la longue route de retour des réfugiés polonais à travers le Turkestan et l’Iran.

Concours 2018 : Poste de Maître de conférences – Langue & civilisation mongoles – INALCO – Paris

L’INALCO recrute en 2018 un enseignant-chercheur pour la langue et la civilisation mongoles.

L’enseignant-chercheur recruté intègrera en fonction de son champ disciplinaire l’une des équipes de recherche de l’Inalco. Il pourra par exemple intégrer l’équipe ASIEs, CRLAO, ou le CERLOM, ou une autre équipe de son choix.

http://www.inalco.fr/concours-recrutement/langue-civilisation-mongoles-0