Liste des thèses en cours

Anne-Caroline Allard prépare une thèse en archéologie intitulée « Tertres funéraires et pierres à cerfs de l’âge du Bronze en Mongolie. Enregistrement archéologique et patrimonialisation »,  sous la direction de J.-S. Cluzel et J. Magail à Sorbonne université.

Eléa Boënnec prépare une thèse en géographie sur la glocalisation des positionnements féministes en Mongolie contemporaine,  sous la direction de Gaëlle Lacaze et Charlotte Marchina à Sorbonne université

Yann Borjon-Privé prépare une thèse en Religions et systèmes de pensée, intitulée « Construction d’un passé dolgane et dynamiques identitaires contemporaines dans l’Arctique russe (?) : approche historique et anthropologique », sous la direction de V. Goossaert et l’encadrement de J-L. Lambert, à l’EPHE.

Valentina.Bruccoleri prépare une thèse en histoire de l’art intitulée « Céramique chinoise (1271-1435) et monde iranien : production, diffusion, réception » sous la direction d’A. Gournay à Sorbonne université.

Anna Dupuy prépare une thèse sur la perception et la gestion du déchet dans le cadre domestique en Mongolie, sous la direction de Frédéric Keck à l’EHESS.

Gulsen Kilci prépare une thèse en Langue et Civilisation d’Asie orientale intitulée « Les relations interdynastiques entre le royaume du Koryŏ (918-1392) et l’empire des Yuan (1271-1368) au prisme des alliances matrimoniales : un nouvel ordre impérial en Asie Orientale? »,  sous la direction de Yannick Bruneton à l’Université de Paris Diderot.

Isaline Saunier, doctorante contractuelle EPHE rattachée au GSRL, prépare une thèse en Anthropologie, intitulée « Entre technique et culture, le vêtement et la construction de l’identité en Mongolie contemporaine », sous la direction de I. Charleux et C. Bodolec, à l’EPHE.

Amgalan Sukhbaatar prepare une these en anthropologie de l’urbanisme intitulée « The transformations of architecture, urban space and urban life: The case of Ulaanbaatar city from a historical and anthropological perspective, 1990-2020 », sous la direction d’I. Charleux à l’EPHE. Il a obtenu un contrat doctoral de l’Ambassade de France en Mongolie.