Ruhlmann Sandrine

Anthropologue

Chargée de recherche au CNRS – Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine. Membre du comité de rédaction de la revue EMSCAT. Membre du comité de rédaction de la revue Techniques & Culture.

Spécialiste des techniques et de la culture matérielle, Sandrine Ruhlmann étudie les pratiques alimentaires des Mongols Halh et s’intéresse à la question centrale de l’hospitalité et du partage de nourriture, en lien avec le bonheur familial.
Elle travaille actuellement sur les changements qui s’opèrent dans les pratiques et le régime alimentaires dans les milieux urbains. Parallèlement, ses recherches portent sur la gestion des maladies animales en contexte postcommuniste.
Dans les prochaines années, elle envisage de mener une étude sur le processus de compromis alimentaire comme stratégie de résistance des peuples mongols sous domination, dans les deux Mongolie politiquement distinctes, la Mongolie et la Mongolie méridionale.

Ouvrage
L’appel du bonheur. Le partage alimentaire mongol. Paris, CEMS-EPHE (Nord-Asie 5), 2015.

Mots clés
culture matérielle, techniques, alimentation, partage, bonheur familial ; crises, maladies animales, surveillance, gouvernance ; compromis alimentaire, stratégie, résistance

Terrain(s)
Mongolie, (Mongolie méridionale)

Peuple(s)
Halh, (Ordos)