Delaplace Grégory

Anthropologue

Docteur en anthropologie des religions (EPHE, 2007). Maître de conférences en anthropologie à l’Université Paris Nanterre, et anciennement directeur du département d’Anthropologie (2013-2016). Membre du Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie Comparative (UMR 7186), de l’Institut Universitaire de France (2017-2022), et chercheur affilié au Mongolia & Inner Asia Studies Unit (Université de Cambridge).

Au cours de ses recherches, Grégory Delaplace s’est intéressé aux relations avec les morts, sujet de sa thèse, ainsi qu’à différents aspects de l’actualité religieuse (chamanisme, pratique du fengshui), politique (émeutes de juillet 2008) et culturelle (mouvement hip-hop) de la capitale nationale de Mongolie, Ulaanbaatar.
Il travaille actuellement à poser les bases d’une étude comparative des modalités de prise en charge de l’invisible à travers les sociétés humaines.

Mots clés
choses invisibles, fantômes, esprits, deuil, oubli, photographie, sépultures

Terrain
Mongolie

Peuples
Dörvöd, Halh